≡ 

 Reportages >  Chemin de Compostelle >  @2018 : Reliegos - O Cebreiro >

26 octobre : Rabanal del Camino → Molinaseca

La voix du pèlerin

Le chemin monte régulièrement dans la montagne du Teleno : landes de genêts, d’ajoncs, de bruyères, d’églantiers, de graminées, de colchiques mauves en étoile aux pieds des jeunes pins. Après quatre jours d’aridité, des fontaines enchantent nos oreilles et nos yeux. Plusieurs villages en ruines en sérieuse rénovation grâce au chemin. Escale à la Croix de Fer où retentit « colchiques dans les prés », entonné par Joëlle. Joyeux dans le froid ambiant !
La Lectio Divina : "le reniement de Pierre" nous a amené à comprendre le regard d’amour de Jésus qui retourne le cœur de Pierre/pierre en cœur de chair.
Ensuite la beauté du panorama nous a plongés dans une contemplation silencieuse. Puis, traversée du vieux village d’El Acebo aux maisons de pierres et aux balcons de bois ouvragés.
Ensuite avec le car, descente des gorges vertigineuses jusqu’à Molinaseca. Une église nous accueille pour la messe.
Marie-Hélène, Sylvie et Brigitte


(Cliquer sur le diaporama pour afficher les photos en plein écran)
On jète nos cailloux à la "Cruz de Hierro"
Molinaseca

Lectio 5 - LE RENIEMENT DE PIERRE

Evangile de Luc 22, 54-62

54 S’étant saisis de Jésus, ils l’emmenèrent et le firent entrer dans la résidence du grand prêtre. Pierre suivait à distance. 55 On avait allumé un feu au milieu de la cour, et tous étaient assis là. Pierre vint s’asseoir au milieu d’eux. 56 Une jeune servante le vit assis près du feu ; elle le dévisagea et dit : « Celui-là aussi était avec lui. » 57 Mais il nia : « Non, je ne le connais pas. » 58 Peu après, un autre dit en le voyant : « Toi aussi, tu es l’un d’entre eux. » Pierre répondit : « Non, je ne le suis pas. » 59 Environ une heure plus tard, un autre insistait avec force : « C’est tout à fait sûr ! Celui-là était avec lui, et d’ailleurs il est Galiléen. » 60 Pierre répondit : « Je ne sais pas ce que tu veux dire. » Et à l’instant même, comme il parlait encore, un coq chanta. 61 Le Seigneur, se retournant, posa son regard sur Pierre. Alors Pierre se souvint de la parole que le Seigneur lui avait dite : « Avant que le coq chante aujourd’hui, tu m’auras renié trois fois. » 62 Il sortit et, dehors, pleura amèrement.

« Femme, dit-il, je ne le connais pas » (v.57)

Pierre, totalement humain, a craqué sous la pression grandissante de ceux qui l’interpellent. Pierre renie son lien avec le Christ, son lien avec les apôtres, il affirme, il jure, ne pas connaître Jésus. Pierre s’enfonce dans la solitude. Jésus avait annoncé à Pierre son triple reniement mais en même temps lui avait dit « Simon j’ai prié pour toi afin que tu ne sombres pas. » en lui confirmant sa mission future. Le regard que le Christ porte sur Pierre après son reniement n’est pas un regard de reproche mais un regard d’amour et de pardon.

Méditation pendant la marche

Quand je suis en échec, que je me sens en faute, est-ce que je garde un espoir de pouvoir en sortir ? Est-ce pour moi sans recours ? Quoiqu’il m’en coûte, est-ce que je pense, est ce que je fais la démarche pour demander le pardon du Seigneur ?


Version imprimable de cet article Version imprimable


SPIP | | Plan du site | Réalisation : FAT78 (F. Filippini)