≡ 

 Blog >

Mauvais calculs

23 septembre 2010

Pour la quatrième fois, nous voici dans les rues de Paris pour manifester notre opposition à la loi qui prolonge de 2 ans les butées de départ en retraite. Les quelques échanges que j’ai eus, à la cantonade, avec des manifestants autour de moi, confirment tous le sentiment de profonde injustice qui pousse ces centaines de milliers de concitoyens dans les rues de France.

Image 1 sur 16 – 23/09/2010-01 : le défilé arrive depuis la Bastille

Image 2 sur 16 – 23/09/2010-02 : coloré et bon-enfant comme d’habitude

Image 3 sur 16 – 23/09/2010-03 : en tête, les leaders syndicaux

Image 4 sur 16 – 23/09/2010-03a : ... B. Thibaut (CGT),

Image 5 sur 16 – 23/09/2010-03b : ... F. Cherèque (CFDT),

Image 6 sur 16 – 23/09/2010-03c : et les partis d’opposition, le P.S.

Image 7 sur 16 – 23/09/2010-03d : ... le P.C.

Image 8 sur 16 – 23/09/2010-03e : ... le N.P.A.

Image 9 sur 16 – 23/09/2010-03f : ... Lutte Ouvrière

Image 10 sur 16 – 23/09/2010-03g : et le président (PS) de la région parisienne

Image 11 sur 16 – 23/09/2010-04 : on traverse la Seine au pont Sully

Image 12 sur 16 – 23/09/2010-05 : les slogans ont changé ...

Image 13 sur 16 – 23/09/2010-06 : ... ils nomment un seul responsable

Image 14 sur 16 – 23/09/2010-07a : les Sénateurs, nous entendront-ils ?

Image 15 sur 16 – 23/09/2010-07b : certains ... OUI !

Image 16 sur 16 – 23/09/2010-08 : impressionnant ... le boulevard St.Michel rempli de manifestants !

Mauvais calcul est de croire que cette foule "vote à gauche" : l’âge de la retraite n’a pas de connotation politique ... ça le devient lorsque c’est ressenti comme une injustice !

Mauvais calcul est de décréter qu’il faut travailler plus longtemps puisque la durée de vie a augmenté : c’est un bienfait gagné par la collectivité (en particulier par l’application de mesures de protection et de sécurité dans tous les domaines, par les progrès de la médecine et des soins) qui n’as pas de vocation à devenir monnaie d’échange dans les mains d’une quelconque classe dirigeante ... laissons à chaque individu le droit de décider de sa vie, qu’il puisse prendre sa retraite à sa guise, sur la base de ce qu’il aura cotisé.

Mauvais calcul est de compartimenter les secteurs de la "res-publica" (les choses publiques) en faisant supporter essentiellement la retraite aux actifs et, pourquoi pas, bientôt la sécurité sociale aux malades, puis l’éducation aux étudiants : cela met en lumière l’orientation profondement anti-solidaire de la politique actuelle. Chacun pour soi ... merci de rayer le mot "fraternité" des frontons !

Mauvais calcul est de gouverner en déni de démocratie, en faisant fi des promesses électorales et en étant sourds aux expressions du peuple : il reste encore des chances d’abroger cette loi et de prendre en considération l’ensemble des richesses produites par le pays "France" comme base de partage pour tous.


2 octobre 2010

C’est mon anniv ... et on avait prévu une petite escapade de longue date pour bien le fêter ! Je vais manquer cette manif, mais pas la prochaine ... promis ! Des fidèles lecteurs m’ont envoyé leurs trouvailles et commentaires, que je vous livre.

- En "live" depuis le défilé parisien :

JPEG - 78.6 ko

- De la part d’un ami déjà retraité mais pas du tout en retrait de l’actualité :

Si les seniors que vous êtes cherchez du travail, tout n’est pas perdu ! Nous voilà enfin rassurés, comme quoi la grève a porté ses fruits ...

Pour une bonne nouvelle c’est une bonne nouvelle : au moment de la réforme des retraites, certains n’ont pas à se faire de soucis ! 

"Le groupe LVMH dirigé par Bernard Arnaud, grand ami de notre président, accueille deux petites nouvelles au sein de son conseil d’administration :
- Mme Bernadette Chirac, jeune espoir de la finance française, grande spécialiste du luxe à travers le monde (!), est nommée au conseil d’administration de LVMH. 
- Mme Florence Woerth, femme du ministre du budget est nommée au conseil de surveillance de la société Hermès, filiale de LVMH.

Gageons que ces nominations assureront à leurs maris une partie de leur retraite et ne les obligeront pas à travailler jusqu’à 67 ans. Mme Woerth était déjà en charge de la gestion du patrimoine de Liliane Bettancourt, 1ère fortune de France !!!

Petit détail : la participation au conseil d’administration d’une entreprise donne droit à des "jetons de présence" venant rémunérer ce pénible travail !!! Ainsi, Mme Chirac recevra 650 000 Euros par an en juste retour de son dévouement à la cause du luxe français et Mme Woerth 400 000 Euros ! 

Calmez-vous ! Tout est en règle, tout est légal. C’est simplement la vie normale de gens qui "se lèvent tôt" et qui "travaillent plus pour gagner plus" !

Et puis, c’est rassurant de voir que l’on s’occupe de l’emploi des seniors !!!

Faites suivre la bonne nouvelle.

Sources : Libération

- De la part d’un jeune au bord de l’entrée dans la vie active après les moultes années d’études nécessaires pour se présenter avec des bons diplômes (ingé + master) :

Chers tous,
- vous qui avez pour la plupart fait des études et ne possédez que quelques feuilles de paye à 20-30 ans, de quoi valider 1 ou 2 années de cotisation,
- vous qui malgré ces études avez du mal à trouver du travail étant donnée la baisse de l’offre liée à la crise, et a plus long terme liée à la délocalisation,
- vous qui avez enfin trouvé du travail et à qui on dit qu’il manque de l’expérience professionnelle afin de justifier des rabais de salaire (de quoi oublier la notion de « qualité de vie »),
- vous qui êtes les responsables de dernier rang pour cette crise d’abord financière puis économique (eh oui, vous avez contribué à faire tourner le monde tous les jours, vilains va !) qui ne risque pas d’être la dernière de votre vie étant donné plusieurs facteurs, dont le vieillissement et la mondialisation,
- vous qui avez reçu d’un air aigri l’annonce d’un plan de X centaines de milliards d’euros pour préserver le système bancaire sans changer la cause du désastre : son fonctionnement, alors que pendant des années vos parents ont lutté pour avoir des miettes et qu’on leur répondait qu’il n’y avait plus rien dans les caisses de l’état,
- vous qui, comme tout le monde, vous résignez a accepter tout ça en serrant vos fesses par peur que tout ça ne finisse par retomber dans les vôtres plutôt que dans celles du voisin,

serez-vous a 4 pattes quand le gouvernement décidera d’augmenter votre cotisation jusqu’à vos 70 ans ? Puis vos 80 ans ?
Quand votre santé sera usée parvotre travail qui deviendra chaque année plus « compétitif » (et que vous devrez quand même garder pour survivre), serez-vous encore a 4 pattes ?
Quelles solutions envisagez-vous pour épauler vos propres parents dont la retraite ne payera bientôt plus de quoi les loger ?
A 4 pattes ou sur le dos ?

Apparemment c’est la seule variante qu’on nous propose car le gouvernement est actuellement en train de baisser son pantalon, et cette fois-ci ce n’est pas pour notre voisin...

Aucun étudiant ne verra ses études comptabilisées pour la retraite, et ça n’a pas l’air d’être au menu du jour. Dans le cas des scénarii précédents, l’allongement de la cotisation sonne comme un viol qui aura lieu cet automne et que les plus optimistes ne sentiront vraiment passer que dans 30-40 ans, j’en ai les fesses qui font bravo (dixit E. Semoun) !

Bien sur on a le « droit » de manifester, mais quand la population dit NON a un referendum pour changer la constitution et que le gouvernement la fait quand même passer, on peut rester sceptiques quant à l’impact de nos manifestations, quelles qu’en soient les ampleurs. Même scepticisme devant l’incapacité des oppositions politiques a construire des solutions de remplacement plutôt que de mener des querelles médiatiques infantiles.

Comment voyez-vous les choses ?

En écho à cette contribution prémonitoire, depuis le 6 octobre les lycéens commencent à bloquer les établissements pour bien montrer que ce problème est aussi le leur ...

JPEG - 251.3 ko

Version imprimable de cet article Version imprimable


SPIP | | Plan du site | Réalisation : FAT78 (F. Filippini)