≡ 

 En chemin >

Père Gianni ... 25 ans déjà !

En ce dimanche pluvieux de novembre, les scalabriniens de la région parisienne, prêtres, laïcs et simples fidèles, ont rendez-vous à Saint-Bernard-de-la-Chapelle pour célébrer les 25 ans de sacerdoce de notre ami et pasteur, Gianni Borin.

Qui mieux que lui peut raconter le chemin qui l’a conduit jusqu’à nous ... Écoutons ses paroles :

Tu es le Dieu fidèle, éternellement !

J’ai accepté avec pas mal d’hésitations à fêter ce 25e anniversaire de mon ministère de prêtre. Pas parce que je ne suis pas content de ma vocation, au contraire : j’en suis heureusement ravi !

Mais parce que ce n’est pas du tout moi qui dois être fêté.

Mon histoire est profondément marquée par mon péché et par mes limites. Mais c’est quand même une histoire de grâce, c’est-à-dire une histoire dans laquelle l’amour de Dieu a agi en moi et à travers moi pour atteindre tous ceux que Dieu aime.

Je pense aux enfants qui m’écoutent avec de grands yeux, lorsque je leur explique la parole de Jésus …

Il y a quelques jours, j’ai reçu un mail d’une jeune fille qui me remercie d’avoir fait il y a dix ans une expérience inoubliable durant la nuit entière de prière que j’ai osé proposer à son groupe lors d’une récollection.

Je pense à la maman de 40 ans qui est en train de perdre son époux à cause d’un mélanome et qui cherche auprès de moi le soutien du prêtre avec lequel elle a vécu un temps en bénévole parmi les saisonniers étrangers.

Je pense à la famille sénégalaise musulmane, immigrée en Italie, qui 20 ans après l’avoir connue, m’écrit dans un texto : « Tu es gravé dans nos cœurs. Dieu t’a fait prêtre vraiment pour tout le monde ». Un jour, ils sont venus me voir avec un ami qui avait besoin de deux couvertures et de payer une facture. J’ai pris la facture et je lui ai donné la seule couverture que j’avais. Quelques minutes après nous a rejoint un bénévole, avec deux couvertures et une enveloppe : l’argent était suffisant pour la facture …

Je pense à Carmela qui était dans ses derniers jours, entourée par ses enfants et neveux. Elle a attendu ma présence, après un voyage de 800km, ma dernière Messe dans sa chambre, pour s’endormir sereinement. Je pense à José qui a dit… sans mot, sa main dans la mienne, pour la dernière fois : « maintenant et à l’heure de notre mort ».

Je ne pourrai jamais oublier les larmes de joie de la jeune femme qui a trouvé sa paix lors du sacrement de la réconciliation, du jeune homme qui reçoit ses papiers, de la communauté qui se sent réunie …

Et lorsque je réalise ce que j’ai pu prêcher, conseiller ou dire sans l’avoir prévu du tout, comment nier mon étonnement et ma gratitude ?

Comment vous dire ma joie profonde de vivre parmi vous, communauté de St Bernard, destinataire d’un amour que je ne mérite pas, en partageant vos joies et vos peines, votre recherche du vrai Dieu et de l’homme vrai ?

Comment oublier le bonheur que j’ai de vivre et de partager mon service dans la communauté religieuse scalabrinienne et notamment avec les pères Ettore et Jean Philippe, que je remercie pour leur patience et leur soutien ?

Tout cela fait monter en moi et en nous l’action de grâce et la joie, notre « Magnificat ».

Je me rends compte que j’ai bien fait, il y a 25 ans, d’écrire sur l’image de mon ordination : « Le Seigneur a fait pour moi des merveilles ».

Chaque jour ma réponse et mon étonnement se renouvellent devant cette insertion de l’action de Dieu dans l’action de l’homme, cette incarnation de l’extraordinaire dans l’ordinaire, cet appel de Dieu à mes forces si faibles, la présence du corps et du sang du Christ dans le pain et le vin que j’ai entre mes pauvres mains, la fidélité de Dieu au milieu de mes efforts et de mes infidélités… Voilà pourquoi, aujourd’hui je dirais que c’est plutôt la fête de la fidélité de Dieu.

J’aime bien réécouter avec vous et en particulier avec les jeunes le texte de l’évangile de Marc qui dit : « Pierre se mit à dire à Jésus : “Voilà que nous avons tout quitté pour te suivre.” Jésus déclara : “Amen, je vous le dis : personne n’aura quitté, à cause de moi et de l’Évangile, une maison, des frères, des soeurs, une mère, un père, des enfants ou une terre, sans qu’il reçoive, en ce temps déjà, le centuple : maisons, frères, sœurs, mères, enfants et terres, avec des persécutions, et, dans le monde à venir, la vie éternelle.” » (Mc 10,28-30).

Après 25 ans de sacerdoce, après 32 ans de vie consacrée, après 52 ans de vie baptismale, je peux proclamer avec joie que TOUT CELA EST VRAI ! Merci à vous, fidèles de St Bernard : vous confirmez la promesse de Dieu. Merci, Seigneur Jésus : tu es le Dieu fidèle, éternellement ! Nous te rendons grâce !

P. Gianni Borin, CS

Le film de quelques moments de la cérémonie. (vidéo - 26 min)

PNG - 121.2 ko
(Version HD - 188Mo)
Après cette touchante cérémonie, place à la fête en son honneur ! (vidéo - 3 min)
PNG - 131.6 ko
(Version HD - 21Mo)
Pour en garder le souvenir, rien de mieux qu’un album photos à feuilleter ...

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 |> |...

(Cliquer sur l’image pour l’afficher en plein écran)


Version imprimable de cet article Version imprimable


SPIP | | Plan du site | Réalisation : FAT78 (F. Filippini)