≡ 

 Recettes >  Confitures >

Confiture de pommes et poires

Ingrédients

- I kg de pommes
- 1 kg de poires
- 1 kg de sucre

Préparation

Choisir de préférence des pommes "delicious" et des poires "william" : les autres qualités conviendront aussi, mais dans tous les cas il faut éviter les fruits "farineux" dont la pulpe se désagrégera.

JPEG - 671.4 ko
JPEG - 632.3 ko

Eplucher et couper les fruits en petits morceaux dans le faitout. Garder quelques trognons dans un boût de tissus fermé avec une ficelle (c’est dans les trognons qu’il y a l’essentiel de la pectine, le gélifiant naturel des fruits) et le mettre aussi dans le faitout.

Ajouter 1/4 de litre d’eau et faire cuire à feux soutenu une dizaine de minutes en touillant souvent à la cuillère en bois. Enlever le tissus avec les trognons et ajouter le sucre.

On peut ajouter une pincée de canelle en poudre ou un sachêt de sucre vanillé pour faire ressortir d’avantage le goût des fruits : ma préférence va au mariage des poires "william" et de la vanille ... mmm ... je ne vous dis que ça !

Continuer la cuisson à feu soutenu jusqu’au "perlé" : arrêter et mettre de suite dans les pot stéririlisés préalablement à l’eau bouillante.

Ah, c’est quoi le "perlé" ? Simple ... on voit bien qu’au fur et à mesure de la cuisson le mélange se densifie avec l’évaporation de l’eau (par ailleurs, plus il dévient dense et moins il conduit la chaleur, qui reste au fond, et quand on touille il y a des gros buillons qui éclatent en surface ... attention aux mains et aux yeux) : pour vérifier cette densification, il suffit de laisser tomber une goutte du liquide sur une surface lisse et froide, l’évier par exemple. Au début de la cuisson, la goutte s’étale : mais quand on arrive au fameux "perlé", la goutte est plus dense et ne s’étale plus, elle reste figée en forme de démi-sphère. C’est bon, il faut arrêter la cuisson, sinon la confiture sera trop épaisse.


Version imprimable de cet article Version imprimable


SPIP | | Plan du site | Réalisation : FAT78 (F. Filippini)