≡ 

 Reportages >  Chemin de Compostelle >  @2018 : Reliegos → O Cebreiro >

22 octobre : Reliegos → León

La voix du pèlerin

Premier jour de marche. Départ de Carrion de los Condès après une bonne nuit dans le très accueillant couvent des sœurs de Saint Philippe de Néri.
Marche dans le long désert agricole de la Castille : chaumes fanés, maïs desséchés, peuplier dorés sur fond de montagne violette. A un détour, une passerelle nous conduit au village de Puente Villarente : magnifique pont de vingt arches robustes en pierre ocre qui rythment le paysage depuis des siècles.
Pique-nique bien venu après 11 km à Valde la Fuente. En dessert, la lectio divina ! Jésus appelle Pierre et les autres disciples. Heureux clin d’œil en la fête de Saint Jean-Paul II successeur de Pierre. Jésus nous invite à devenir pêcheurs d’hommes ! Ce n’est pas le tout de les pêcher, il faut les remonter ! C’est peut être pour cela que Jésus envoie ses disciples par deux.
L’après-midi, descente vers Leon avec la cathédrale en point de mire. Elle est grandiose, elle est émouvante, c’est une grande dame !
Sylvie et Brigitte


(Cliquer sur le diaporama pour afficher les photos en plein écran)

Lectio 1 - L’APPEL DE PIERRE

Evangile de Marc 1, 16.20.

16 Passant le long de la mer de Galilée, Jésus vit Simon et André, le frère de Simon, en train de jeter les filets dans la mer, car c’étaient des pêcheurs. 17 Il leur dit : « Venez à ma suite. Je vous ferai devenir pêcheurs d’hommes. » 18 Aussitôt, laissant leurs filets, ils le suivirent. 19 Jésus avança un peu et il vit Jacques, fils de Zébédée, et son frère Jean, qui étaient dans la barque et réparaient les filets. 20 Aussitôt, Jésus les appela. Alors, laissant dans la barque leur père Zébédée avec ses ouvriers, ils partirent à sa suite.

Et Jésus leur dit : « Venez à ma suite et je vous ferai devenir des pêcheurs d’hommes. » (v.17)

Capharnaüm est une grande ville, un port, une ville frontière, sur le lac de Tibériade en Galilée. C’est une ville où la population est mélangée, juifs, grecs, romains s’y côtoyant. Capharnaüm est une ville suspecte dont on méprise un peu les habitants. Jésus commence sa vie publique non pas à Jérusalem mais en Galilée, « tournant des nations ». Jésus vient habiter aux carrefours des païens et Il appelle des pêcheurs d’hommes. Pour ces hommes, que pouvait bien signifier de devenir des pêcheurs d’hommes ? Lâcher leurs filets de pêche, leurs outils de travail qui leur permettaient de vivre et de gagner leurs vies ? C’était surtout aller chercher des hommes et des femmes au plus profond de leur détresse pour leur révéler qu’il y a une autre Vie, une autre lumière à vivre !

Méditation pendant la marche

Quels sont les filets que je suis prêt à lâcher ? Quels sont ceux qui me retiennent ? Suis-je un appelant pour aider mon prochain à découvrir ce que Dieu dépose en chacun de nous ?


Version imprimable de cet article Version imprimable


SPIP | | Plan du site | Réalisation : FAT78 (F. Filippini)