≡ 

 Reportages >  Chemin de Compostelle >  @2018 : Reliegos → O Cebreiro >

25 octobre : Murias de Rechivaldo → Rabanal del Camino

La voix du pèlerin

Après une nuit en dortoir (22 femmes ensemble), des laudes célébrées dans un petit salon chaleureux, nous partons au petit jour (le soleil sort derrière la montagne), portés par cette phrase : « toi Seigneur tu veux me laver les pieds ! »
Nous marchons autant que possible en silence. Notons la traversée du village natal du poète Juan Rodriguez della Fuente. Jean de la Fontaine !
L’heure du repas approche, un coq chante, 2 coqs, 3 coqs, c’est un véritable concert de cocoricos. Marie-Thérèse Bonnefon, tu vois, tu es toujours avec nous.
Un gentil paysan nous fauche son pré pour que nous disposions d’un coin douillet pour le pique-nique et la Lectio Divina.
La marche de l’après-midi se fait sous un soleil ardent, cuisant même, et nécessitant de nombreux arrêts pour s’abreuver. Finalement nous avons atteint 1150m d’altitude sans trop d’efforts.
Nous arrivons à notre but, l’albergue del Pilar dans le village de Rabanal del Camino. De nouveau, dortoir, mais cette fois c’est la grande classe, nous sommes 40.
Vite, la cloche sonne, nous nous rendons au monastère pour la messe. A demain si vous le voulez bien.
Gilette et Marie-Thérèse


(Cliquer sur le diaporama pour afficher les photos en plein écran)
La "lectio" du Père Olivier
Regroupement à l'entrée de Rabanal

Lectio 4 - LE TEMPS DU SERVICE

Evangile de Jean 13,1-15

01 Avant la fête de la Pâque, sachant que l’heure était venue pour lui de passer de ce monde à son Père, Jésus, ayant aimé les siens qui étaient dans le monde, les aima jusqu’au bout. 02 Au cours du repas, alors que le diable a déjà mis dans le cœur de Judas, fils de Simon l’Iscariote, l’intention de le livrer, 03 Jésus, sachant que le Père a tout remis entre ses mains, qu’il est sorti de Dieu et qu’il s’en va vers Dieu, 04 se lève de table, dépose son vêtement, et prend un linge qu’il se noue à la ceinture ; 05 puis il verse de l’eau dans un bassin. Alors il se mit à laver les pieds des disciples et à les essuyer avec le linge qu’il avait à la ceinture. 06 Il arrive donc à Simon-Pierre, qui lui dit : « C’est toi, Seigneur, qui me laves les pieds ? » 07 Jésus lui répondit : « Ce que je veux faire, tu ne le sais pas maintenant ; plus tard tu comprendras. » 08 Pierre lui dit : « Tu ne me laveras pas les pieds ; non, jamais ! » Jésus lui répondit : « Si je ne te lave pas, tu n’auras pas de part avec moi. » 09 Simon-Pierre lui dit : « Alors, Seigneur, pas seulement les pieds, mais aussi les mains et la tête ! » 10 Jésus lui dit : « Quand on vient de prendre un bain, on n’a pas besoin de se laver, sinon les pieds : on est pur tout entier. Vous-mêmes, vous êtes purs, mais non pas tous. » 11 Il savait bien qui allait le livrer ; et c’est pourquoi il disait : « Vous n’êtes pas tous purs. » 12 Quand il leur eut lavé les pieds, il reprit son vêtement, se remit à table et leur dit : « Comprenez-vous ce que je viens de faire pour vous ? 13 Vous m’appelez “Maître” et “Seigneur”, et vous avez raison, car vraiment je le suis. 14 Si donc moi, le Seigneur et le Maître, je vous ai lavé les pieds, vous aussi, vous devez vous laver les pieds les uns aux autres. 15 C’est un exemple que je vous ai donné afin que vous fassiez, vous aussi, comme j’ai fait pour vous.

« Toi, Seigneur, me laver les pieds ! » (v.6)

L’attitude Jésus est extrême. Comme le ferait un esclave, il lave les pieds de ses disciples. Finalement, Pierre accepte de se laisser toucher par Jésus, qui lui lave les pieds. Pierre accepte de se laisser aider par Jésus. Il refoule son indignation et accepte ce geste humble et intime du Christ. Pierre oublie ses a priori et s’engage à son tour à servir les autres, à partager ce qu’il a reçu du Christ. Le bonheur sera donné à ceux qui, toute leur vie, sont au service de leurs frères. « En tout, aimer et servir » comme nous le montre le Christ.

Méditation pendant la marche

Est-ce que j’accepte d’être servi ? Est-ce que j’accepte de recevoir de l’aide d’un plus petit que moi ? Comment suivre cette invitation de Jésus à m’engager dans un service plus profond, à un amour qui se donne ?


Version imprimable de cet article Version imprimable


SPIP | | Plan du site | Réalisation : FAT78 (F. Filippini)