≡ 

 Reportages >  Chemin de Compostelle >  @2015 : St.Jean-PdP → LosArcos >

8 juillet : Zubiri → Pamplona

La "Lectio Divina" du jour

Abraham

« C’est bizarre, on a l’impression parfois d’être contemporains d’Abraham et de Sara, d’être comme attirés par cette histoire étonnante de migrations qui s’ouvre avec eux dans l’histoire humaine : migration accompagnée d’une parole de Dieu et aussi d’une promesse, migration à l’étoile.
Non pas exil, mais exode et chemin nomade.
Et cette histoire passe souvent par des terres arides, comme ce jour où les bergers d’Abraham et ceux de Loth, son neveu, se disputèrent pour des questions de pâturages, de troupeaux.
Alors, Loth dit à Abraham : plutôt se séparer que d’entrer en querelles. Et Abraham lui dit : « Oui, regarde le pays et choisis où tu veux aller. Si tu prends le nord, je prends le sud… ». Loth choisit la région proche du Jourdain. »

Gn 13,1-9 (Genèse - Premiers – Traduction de Frédéric Boyer et Jean L’Hour – Ed. Gallimard)
1 Abram monte d’Egypte, Lui, sa femme, et tout ce qu’il a. Lot est avec lui. Direction le Néguev.
2 Abram croule sous les troupeaux, l’or et l’argent.
3 Monte et démonte son camp, quittant le Néguev en direction de Béthel. Là même où fut sa tente pour la première fois, entre Béthel et Aï.
4 Où il avait fait au début un autel. Où il avait crié le nom de Yhwh.
5 Lot, compagnon de route d’Abram, a également petit et gros bétails, et des tentes.
6 Si nombreux et si riches
impossible de vivre ensemble dans ce pays
Impossible de vivre ensemble.
7 Un conflit éclate entre les bergers des troupeaux d’Abram et de Lot. Cananéens et Perizzites vivent alors dans ce pays.
8 Abram dit à Lot :
- Oh pas de division entre nous, et entre nos bergers ! Nous sommes frères.
9 Ce pays s’ouvre devant toi. Allons, quitte-moi. Si tu vas à gauche, j’irai à droite. Si tu vas à droite, j’irai à gauche.

Aujourd’hui, le Seigneur a étendu son manteau de nuages sur les pèlerins recrus de chaleur.
Parmi les petits bobos : des genoux fatigués, des ampoules sans lumière, des manques de sommeil, mais le Camino apporte son onction de rafistolage.
L’heure du déjeuner (melon vert, jambon serrano, fromage de Navarre, pêche de vigne) nous trouve inspirés pour la lectio divina (Abraham, Loth, « impossible de vivre ensemble », « si tu vas à droite, j’irai à gauche.... »).
A Pamplune, quartier « libre », féria de Saint Firmin (San Firmin) : le stress monte dans l’état major, combien iront à droite, combien iront à gauche ?
Bilan des pertes ... Brigitte crie au miracle : nous sommes tous là au car après un bain de foule, blanc et rouge, au son des fanfares.
Nous avons même réussi à trouver une église ouverte, celle de San Lorenzo qui abrite les reliques de San Firmin, magnifique retable dans un magnifique édifice et chant bouleversant ... on aurait aimé rester plus longtemps.
A demain !

Brigitte et Isabelle

(Cliquer sur un diaporama pour afficher ses images en plein écran)

01
02
03
04
05
06
07
08
09
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
De Zubiri à la Trinidad de Arre
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
35
36
37
38
39
40
41
42
43
44
45
46
47
48
49
50
Pamplona - Anniv. de Evelyne
Notre car aussi ... sur le Chemin !

Entrons à Pamplona !

À la féria de San Firmin

Voir en ligne : le parcours "An 6 (2015) : de St.Jean-Pied-de-Port à Los-Arcos"

Version imprimable de cet article Version imprimable


SPIP | | Plan du site | Réalisation : FAT78 (F. Filippini)