≡ 

 Reportages >  Chemin de Compostelle >  @2015 : St.Jean-PdP→LosArcos >

9 juillet : Pamplona → Puente-la-Reina

La "Lectio Divina" du jour

Isaac

« Il y a une famine dans le pays, comme au temps d’Abraham. Et Isaac se rend à Géra chez Abimelek, roi des Philistins, que l’on avait rencontré avec Abraham
Abimelek protégea Isaac et sa femme Rebecca. Le Seigneur bénit Isaac, dans ses récoltes et dans ses troupeaux. Il devint si riche que les Philistins alentour furent jaloux de lui et s’ingénièrent à boucher les puits que jadis, dans ce pays, les serviteurs d’Abraham avaient creusés. Au point qu’Abimelek conseilla à Isaac de partir.
Isaac traversa les vallées et installa plus loin son campement de nomade. Il rouvrit avec soin les puits asséchés par les Philistins.
Mais de nouveau, bien sûr, éclatent des disputes de bergers autour des puits, car chacun dit : l’eau est à nous ! »
Isaac monta alors jusqu’à Beer-Shéva. Beer, c’est le puits, que creusèrent ses serviteurs ; Sheva, c’est le serment qu’il conclut avec le roi de Gérar. »

Gn 26,16-23 (Genèse - Premiers – Traduction de Frédéric Boyer et Jean L’Hour – Ed. Gallimard)
16 Avimélek dit alors à Isaac :
- Va-t’en d’ici. Tu es devenu bien plus puissant que nous !
17 Isaac les quitte. Campe au torrent de Guerar. Il s’y installe.
18 Et il met à déblayer les puits, creusés au temps d’Abraham, son père, et que les Philistins ont rebouchés après sa mort. Il leur donne les noms que son père leur avait trouvés.
19 En creusant dans le lit du torrent, les serviteurs d’Isaac sont tombés sur un puits d’eaux vives.
20 Les bergers de Guerar s’affrontent aux bergers d’Isaac. Les eaux sont à nous ! Objet de querelle entre eux : Isaac appelle ce puits Querelle.
21 On creuse un autre puits. Nouvelle querelle. Isaac appelle le puits Accusation.
22 Puis il s’éloigne et creuse un autre puits. Pas d’affrontement sur celui-là. Il l’appelle Liberté.
- Yhwh nous a libéré l’espace, dit-il, et nous allons prospérer dans le pays.
23 De là il partit pour Beer-Sheva.

Nous avons entamé cette journée avec un temps magnifique, bien que frais dans la matinée.
Après une marche de bon rythme, à l’ambiance conviviale, nous avons fait une halte à Zariquiegui où nous avons fait la lectio divina et avons pu déjeuner. Au menu du jour, sandwich au rôti de porc/mayonnaise et melon, pêche, banane et yaourt pour le dessert.
Le ventre plein, nous avons repris notre chemin. Direction Puente la Reina (pont de la reine), via la Sierra del Perdon (montagne du pardon).
Cette dernière nous a fait découvrir un cortège de pèlerins en fonte grandeur nature et d’éoliennes.
Puis nous sommes descendus jusqu’à Uterga. Là nous avons fait un détour pour aller visiter la chapelle d’Eunate où nous avons remercié le seigneur d’avoir protégé 2 de nos plus valeureux pèlerins d’un chauffard espagnol.
Puis le car nous a acheminés à l’auberge Santiago Apostol.

Les jeunes pèlerins, Robert et Jean-Pierre

(Cliquer sur un diaporama pour afficher ses images en plein écran)

01
02
03
04
05
06
07
08
09
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
De Cizur Menor au Alto de Perdon
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
35
36
37
38
39
40
41
42
43
44
45
46
47
48
49
50
51
De Uterga à Puente-la-Reina
On quitte Pamplona

Montée vers Zariquiegui

Déjeuner panoramique à Zariquiegui

Montée vers le Alto de Perdon

Au col du Alto de Perdon

Voir en ligne : le parcours "An 6 (2015) : de St.Jean-Pied-de-Port à Los-Arcos"

Version imprimable de cet article Version imprimable


SPIP | | Plan du site | Réalisation : FAT78 (F. Filippini)